Skip to content

nue-mérique au comptoir

22/02/2010

Parfois, tout simplement accoudé au comptoir, les pensées s’envolent…..

et je l’ai titré : pensée de comptoir .

encore avec ce bon vieux PHOTOSHOP.

Sa main dans la mienne

20/02/2010
tags:

Ce soir, je vous propose un de mes travaux « nue-mérique ».

les débuts avec PHOTOSHOP.

Plus de virtuel

20/02/2010

Au vu des réactions de mes ami(e)s, je précise que ce poème est destiné à une personne qui m’a paru bien mal en point. Je n’ai aucune envie de suicide. promis juré.

J’espère que tu vas bien, amie Sophie, et garde le moral.

Juste une énorme pensée vers une amie dans le besoin

Envie de mourir

Je ne sais plus qui je suis
Ni pourquoi je suis ici
Suis-je prisonnière d’un rêve?
Ou bien ais-je de la fièvre?

Je ne sais pas, je ne sais plus rien
Peut-être vais-je quitter ce monde demain
Je veux sortir de ce cauchemar
J’en ai marre, marre et encore marre!

Mais personne ne semble m’entendre
Et je continue à déperrir dans mon coin
Je voudrais partir loin, très loin
Et j’espère qu’au bout du chemin, quelqu’un sera en train de m’attendre

Je veux être seule
Sur un lit de fleurs
Là, dans ce cercueil
Etre enfin seule

Et peut-être comprendras-tu enfin
Que l’amour que tu cherchais tant
Etait devant toi, te tendant la main…

De qui se fou t’on ?

16/02/2010

Je n’ai pas posté d’articles ces derniers jours, désolé. Je l’ai fait exprès d’abord ….

Aujourd’hui, j’ai le besoin de râler contre la CAF.

Il y a quelques années, je me suis retrouvé au chômage. Et vous le savez : en ce cas, ce fameux pouvoir d’achat baisse, surtout au bout d’une année où là avec l’allocation de solidarité, cela devient catastrophique. Et à cet époque la CAF m’a répondu que le calcul de l’APL étant fait sur les deux années antérieures: je n’avais pas de droit.

Trois années se sont passées.

L’an passé je reçois avec grande surprise une notification m’accordant de l’APL, alors qu’ayant recouvré un salaire honnête, j’en avais relativement moins besoin.

Et voilà qu’il y a deux jours, la CAF, me demande de rembourser ce « trop perçu ».

Mais de qui se fou t ‘on ?

Qu’en j’en avais besoin : on m’accorde rien.

Qu’en j’en ai plus besoin : on m’en accorde.

Et maintenant ce serait moi le fautif .

GREEEEU AAAARRH   j’enrage quoi !

Laetita CASTA, Brigitte BARDOT 50 ANS de nue

06/02/2010

Avez-vous vu ce film : GAINSBOURG (vie héroïque)?

La vie de Gainsbourg, du jeune Lucien Ginsburg dans le Paris occupé des années 1940, jusqu’au poète, compositeur et chanteur célébré dans le monde entier.
Le film explore son itinéraire artistique, du jeune homme épris de peinture à la consécration de sa musique dont l’avant-gardisme en a fait une véritable icône de la culture française. Mais aussi la complexité de sa vie adulte à travers ses amours tumultueuses.Alors ?

Laquelle des deux? ou toutes les deux ?

A mon avis, Laetitia CASTA, tire son épingle du jeu…. elle est la nouvelle « B.B. » !

j’ai failli y passer !

02/02/2010

J’ai du commencer a me coller une clope au bec, vers l’âge de 16 ans. Au début, c’était pour singer les adultes, pour se faire passer pour un homme, un « dur ».

Et, au fil des années, ce p’tit bout qui fume est devenu un réflexe. Même plus un besoin, ni un plaisir, mais, c’est sur, il faut l’avouer avec tendresse : une drogue dure. « je suis amoureux d’une cigarette,… » a chanté HIGELIN.

Et c’est bien vrai!

Même en sachant que cette amoureuse mortelle, m’a provoquée bien des dégâts au sein de mes artères, j’en suis encore amoureux. Alors, saloperie de nicotine, tu m’as bouchée ma carotide droite et, ce week-end , j’ai failli en claquer. Mais j’t’aime encore!

Alors, écoute bien ma p’tite clope : nous 2, ça va devenir platonique, parceque j’ai très envie de rester sur mes deux jambes a continuer d’enlacer celle qui est dans mon cœur depuis un moment déjà.

Ma p’tite brune, je t’aime. Et pour toi, pour partager un futur ensemble, debout : j’arrête de m’enfourner des blondes dans les artères.

Alors cette chance de vivre debout, je la garde et, toi , je te garde contre moi.

j’adore porter la jupe hospitalière lol,  et vous?

mon âme est fêlée

29/01/2010

L’amour est cette merveilleuse chance qu’un autre vous aime encore
quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même .

Et maintenant je me retrouve seul, à me reposer les mêmes questions.

Que faut-il faire pour trouver le bonheur ? Y’a-t-il une recette miracle pour trouver la compagne de toute une vie ou finalement est-ce un peu comme une grande partie de loto avec une chance sur plusieurs millions de tomber sur le bon numéro ? Je suis peut-être condamné à donner sans recevoir.

Ça n’a vraiment aucun sens !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.